Power List 2016Le Docteur Jorge Alió pourra se réjouir à nouveau après avoir été choisi dixième professionnel le plus influent dans le monde de l’ophtalmologie. Il s’agit de l’unique espagnol présent dans ‘The Power List 2016’, une liste de 100 professionnels élaborée par la revue britannique ‘The Ophthalmologist’, une des publications les plus prestigieuses dans le secteur qui a effectué ce classement grâce au vote de ses lecteurs ainsi qu’avec un jury. Il s’agit donc d’un nouveau record que le professeur alicantin, enseignant universitaire d’Ophtalmologie de l’Université Miguel Hernández d’Elche ajoute à sa carrière après sa nomination d’académicien de l’Académie Royale de Médecine de la Communauté Valencienne (RAMCV, pour son acronyme en espagnol) ou sa réception du prestigieux ‘ISRS Presidential Award’ de l’Académie Américaine d’Ophtalmologie (AAO) pour son engagement et sa contribution dans le domaine de la chirurgie réfractive et dans la Société Internationale de Chirurgie Réfractive, parmi de nombreux autres engagements.

Être le créateur du concept de la chirurgie micro-incisionnelle de la cataracte (MICS, pour son acronyme en anglais) ou diriger de nombreuses recherches dans le domaine de la chirurgie réfractive ont été quelques-unes des raisons pour lesquelles ‘The Ophthalmologist’ a élu Jorge Alió comme l’un des dix ophtalmologistes ayant le plus de pouvoir d’influence dans le secteur. De plus, le docteur Alió a reçu de nombreuses distinctions internationales pour son travail clinique et de recherche sur la néovascularisation oculaire et l’inflammation oculaire, l’ophtalmologie préventive, la chirurgie réfractive et la chirurgie du segment antérieur. Une preuve de cet engagement est le prix ‘Achievement Award’, qu’il a reçu lors du dernier Congrès de l’Académie d’Ophtalmologie de l’Asie-Pacifique (APAO, pour son acronyme en anglais), qui a eu lieu à Taïpei (Taïwan) en même temps que la 57ème Réunion Annuelle de la Société d’Ophtalmologie de Chine Taïpei. Si l’on en croit la prestigieuse publication, une grande partie de ses réussites au fil des ans est attribuée à ses mentors Steve Trokel, Dick Lindstrom, George Waring, pour n’en citer que quelques-uns. La revue indique également qu’il est “le dernier disciple de Charlie Kelman”.

C’est la deuxième fois que Jorge Alió apparaît dans ce classement, dont la première édition avait été publiée en 2014. Cette année, la première place est occupée par George Spaeth de Philadelphie (États-Unis), suivi par Amar Agarwal de Chennai (Inde), Carol Shields de Philadelphie (États-Unis), David Huang de Portland (États-Unis), Peng Khaw et Alan Bird de Londres (Royaume-Uni), Harry Quigley de Baltimore (États-Unis), Carmen Puliafito de Los Angeles (États-Unis) et Neil Bressler de Baltimore (États-Unis). Le directeur du premier cours en ligne de chirurgie réfractive de l’Université Miguel Hernández intitulé ‘Méthodologie scientifique en chirurgie de la cornée, réfractive et de la cataracte’ est également l’instigateur de la Fondation Jorge Alió pour la Prévention de la Cécité avec laquelle il a mené des actions humanitaires comme le projet ‘Nouadhibou Visión’ (Nouadhibou Vision) qui consiste à construire le premier hôpital ophtalmologique en Mauritanie. Il a également lancé des initiatives culturelles telles que le Concours de peinture ‘Miradas’ (Regards) qui fête cette année ses vingt ans d’existence avec l’objectif de faire prendre conscience à la société de l’importance de la santé oculaire et la prévention de la cécité par le biais de l’art.

Retour